Recherche & Développement :
structurer le secteur humanitaire

Avec 35 ans d’expérience, Bioforce a développé une expertise reconnue en matière d’ingénierie pédagogique. Cette ingénierie apporte des solutions de professionnalisation aux individus et aux organisations, mais aussi au secteur humanitaire dans son ensemble.


Innovation et qualité de la formation pour renforcer le secteur humanitaire.



Avec comme ligne directrice l’amélioration continue de son expertise, Bioforce est engagé dans des démarches de recherche & développement et de qualité pour développer de nouveaux dispositifs de renforcement des capacités pour le secteur et contribuer à les structurer. Une communauté professionnelle humanitaire qui parle un même langage sur ce sujet est d’autant plus nécessaire aujourd’hui avec les enjeux de localisation de l’aide, qui donne aux acteurs nationaux un rôle accru dans le déploiement des interventions humanitaires.


Innover pour remettre les acteurs locaux au centre de la réponse aux crises.

Au coeur des enjeux de localisation de l’aide, l’initiative conjointe de Bioforce et Oxfam, Taking the Lead a pour ambition de redonner le pouvoir aux acteurs locaux en les inscrivant au coeur du processus de réflexion et d’analyse de leurs capacités individuelles et collectives.

Avec cette démarche, c’est une vision inclusive, et non une interprétation externe, des besoins en renforcement de capacités qui se met en place. Notre objectif : des acteurs locaux (pris dans leur acception la plus large, d’ONG à autorités locales ou institutions académiques en passant par organismes privés) à même de faire leurs propres choix et de piloter des réponses humanitaires locales adaptées.

La démarche Taking the Lead comprend 3 étapes, toutes associées à une méthodologie et des outils : le soutien des acteurs locaux dans l’analyse de leur contexte, l’auto-évaluation de leurs capacités organisationnelles et la formulation de plans d’action pour améliorer leur performance individuelle, et enfin l’auto-évaluation collective assortie d’un plan d’action pour renforcer leur coordination et leur complémentarité d’actions sur un même territoire. Taking the Leadpermettra ainsi aux acteurs locaux de définir une stratégie collective de renforcement de leur capacité humanitaire et de leur leadership, et d’assurer une couverture optimum des besoins humanitaires sur leur territoire. Une phase-test de cette nouvelle approche sera pilotée à partir de 2018 au Moyen-Orient, en Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Est, avant d’être mise à disposition du secteur humanitaire.


Des standards qualité pour faciliter l’accès à des formations de qualité et à la reconnaissance des compétences des professionnels humanitaires.

En partenariat avec la Humanitarian Leadership AcademyRedR et Pearson Education, Bioforce abrite et pilote depuis 2016 le Quality assessment and learning center (centre de référence sur la qualité de la formation et de l’évaluation des compétences).

Sa mission : créer un standard qualité des pratiques de formation (développé par RedR) et un standard qualité des pratiques d’évaluation des compétences (développé par Bioforce), deux outils majeurs  complétés de mécanismes d’assurance qualité établis par Pearson Education. En 2017, Bioforce a procédé à une vaste consultation mondiale pour élaborer le standard d’évaluation des compétences.

Le pilotage d’une phase test sur plus de 30 organisations volontaires puis la diffusion mondiale des standards qualité auront lieu en 2018. Intégré à la plateforme HPass, il permettra au secteur humanitaire de reconnaître, développer et valider sur les mêmes bases partout dans le monde les compétences professionnelles de ses acteurs, qu’ils soient mobilisés au niveau local ou international. à noter également : Bioforce se mobilisera en 2018 dans la phase test des deux standards pour obtenir son accréditation en tant qu’organisme de formation et d’évaluation des compétences de qualité. Pour les acteurs humanitaires, l’accréditation obtenue par les organismes de formation ou d’évaluation des compétences leur permettra de mieux s’orienter et représentera un gage de qualité.


Définir les métiers de l'humanitaire.

Premier organisme de formation professionnelle du secteur, l’Institut Bioforce a fait reconnaître en France les différents métiers humanitaires, sur la base de référentiels qui définissent pour chaque métier les  compétences nécessaires et les activités sur le terrain, et sont réévalués régulièrement avec les organisations humanitaires pour tenir compte de l’évolution du contexte. Pour être pertinent, le  développement d’un référentiel métier est réalisé à partir de l’analyse des profils et des offres de poste
mises à disposition par les principales organisations et avec l’appui des personnels terrain et siège  questionnaires, interviews, comité de pilotage). Il est élaboré en cohérence avec le cadre des  compétences humanitaires essentielles de la Core Humanitarian Standard (CHS) Alliance.