Disparition de Claude Lardy,
​​​​​​​présidente d'honneur de Bioforce

C’est avec une immense tristesse que le Conseil d’Administration et toute l’équipe de l’Institut Bioforce font part du décès ce jeudi 22 novembre, de Madame Claude Lardy, présidente de Bioforce de 1996 à 2008, puis présidente d’honneur. 


Claude Lardy a veillé sur Bioforce depuis sa création en 1983, aux côtés du fondateur Charles Mérieux d’abord, puis en en assurant la présidence pendant 12 ans, et enfin la présidence d’honneur depuis 2008. Une présidente impliquée avec passion dans le développement de Bioforce : c’est au cours de ses mandats que Bioforce élargit son offre de formation pour l’adapter aux évolutions des métiers humanitaires sur le terrain. 


Au-delà de cet engagement de 35 ans au sein du Conseil d’Administration, tous à Bioforce, membres de l’équipe, élèves, anciens élèves, se souviennent qu’elle mettait la même énergie et la même passion pour nous accompagner au quotidien : dans la correction des épreuves de français du concours d’entrée, les longues randonnées du stage d’immersion dans le Vercors, dans la correction des rapports de mission des élèves ou la participation bienveillante au jury d’attribution des diplômes. Tous aussi se souviennent qu’elle n’aurait manqué pour rien au monde chacun des événements qui rythment une année à Bioforce : rentrée officielle, forum des solidarités locales, forum ONG, cérémonie de remise de diplômes ou cérémonie de clôture des formations... Présente dans le quotidien des équipes et des élèves, elle l’était aussi bien sûr dans les moments phares de la vie de Bioforce : en septembre 2017, elle participait à Dakar à l’inauguration du Centre de formation Bioforce Afrique, forçant l’admiration et le respect de tous les participants.


Marraine de la promotion 2012, elle délivrait à ses filleuls ces quelques conseils, qui dessinent en creux ce que nous tous à Bioforce retenons de sa personnalité exceptionnelle :

« Aimez la vie, ce bien unique, pour mieux la protéger. Je suis personnellement toujours émerveillée de me réveiller le matin pour une nouvelle journée. Aimez la convivialité favorable aux échanges. Le repli sur soi est la pire des choses, encore plus lorsqu’il s’accompagne d’auto-satisfaction. Gardez-vous de tout conformisme afin d’éviter de vous engluer dans les « idées reçues ». L’anti-conformisme, c’est l’audace des idées, la liberté de pensée et de jugement profondément assumées et cela peut-être un moteur puissant… L’enthousiasme bien sûr ! Indispensable ! Sans enthousiasme la vie est fade et sans relief.

Méfiez-vous des dogmes mais gardez des convictions fortes car c’est un garde-fou par rapport à des dérives toujours possibles. C’est ce qui donne le sens à l’action. Tout aussi important est de conserver sa capacité de réaction, vis-à-vis de l’injustice, de la dureté de notre monde et je crains hélas que cela se prolonge et bien mieux encore, avoir chaque fois que possible un rôle actif, ne serait-ce que de témoignage ou de plaidoyer. Gardez-vous des jugements hâtifs et de toute rancune. Sachez prendre du recul pour conserver la sérénité indispensable en toute circonstance. Ténacité et patience aussi car la maîtrise s’acquiert souvent à petits pas. Et n’oubliez pas qu’en matière d’humanitaire, les maîtres-mots sont, je crois, écoute et humilité car personne ne peut prétendre tout connaître sans oublier que le but humanitaire est de répondre aux besoins des populations en détresse. »


Infinies gratitude et reconnaissance, énergie, passion, ténacité, bienveillance et amour inconditionnel pour Bioforce sont les mots que nous tous à Bioforce avons en tête en pensant aujourd’hui à Mme Lardy.



Vos témoignages

Nous avons reçu près d'une centaine de messages depuis l'annonce du décès de Mme Lardy. Nous avons compilé quelques uns des nombreux témoignages d'affection que vous nous avez adressés. Merci à tous.

Les membres ou anciens membres de l’équipe Bioforce

Claude Lardy était une femme d’exception, alliant une très grande rigueur, de conception comme d’exécution, dans ses entreprises à une vitalité « inoxydable » dans leur mise en œuvre. Dévouée corps et âme à Bioforce et au « Docteur » notre irremplaçable grand Charles Mérieux, depuis l’origine et jusqu’à ce qu’elle en fût physiquement empêchée, elle en a été la cheville ouvrière la plus durable en y consacrant tout son talent et toute son énergie, comme elle l’avait, dans sa modestie ordinaire , rappelé avec sa discrétion louable lors du discours de ses 90 ans. Son envol vers d’autres cieux ne devra pas, au contraire et malgré l’insurmontable trou d’air créé par son absence, empêcher Bioforce de poursuivre l’ascension méritoire et prometteuse et le développement international voulu par son Créateur, qui constitueront à jamais le plus bel hommage qui puisse être rendu à leur œuvre au service de cette humanité qui en a tant besoin.

Gérard David, directeur de Bioforce de 1983 à 1989



Impossible de résister à sa force tranquille ! Elle était toujours là dans les moments heureux, comme l’ouverture des recrutements vers l’international, comme les séminaires aux Pensières, mais aussi lors des drames. Comment ne pas évoquer les mémoires de Corine Seguin, victime du terrorisme au Pérou, d’Anne Bugnot, disparue au Sierra Leone, et de plusieurs stagiaires dont l’engagement humanitaire s’est payé du prix le plus haut, celui de leur vie. Comment ne pas se rappeler les figures de ceux qui, aux côtés de Claude Lardy, ont porté le projet merveilleux du Docteur : Jean Clier, Gérard Demont, Michel Fontaine, pour n’en citer que quelques-uns. L’hommage que mérite Claude Lardy pour son engagement sans failles, c’est à chacun d’entre nous, à notre façon, de le rendre en poursuivant notre engagement dans la solidarité.

Patrice Blanc, directeur de Bioforce de 1989 à 1996


Je me joins à tous ceux qui regrettent profondément la disparition d'une grande Dame, au cœur généreux, à l'esprit affuté, positive, curieuse, sagace, enjouée, à la recherche de solutions pragmatiques et dotée d'une vision profondément humaniste.

Ludovic Bourbé, diplômé Bioforce et ancien membre de l’équipe Bioforce


Soutien indéfectible de Bioforce depuis sa création. Mme Lardy a été à nos côtés en toutes circonstances, à l'écoute et disponible. Elle restera pour chacun d'entre nous l'un des plus bel exemple d'engagement, d'humanisme et d’intégrité !

Bertrand Quinet, diplômé Bioforce, responsable du Centre de formation Bioforce Europe


Sa vie a été tournée avec passion vers les autres et ce beau projet Bioforce.

Fabienne Fauquembergue, membre de l’équipe Bioforce


J'aimais beaucoup cette femme énergique, une leçon de courage et d'endurance, doublée de motivation pour la jeunesse qui pourrait un peu changer le monde… Tristesse. Dominique Hopital, ancien membre de l’équipe Bioforce Une pensée très émue à la réception de ce mail. Claude m'a poussé lors de mon passage à Bioforce. Elle croyait à nos projets communs. Cette Grande Dame n'a jamais oublié d'où elle venait. Elle restera.

Pierre Fournir, ancien membre de l’équipe Bioforce


Claude Lardy fut une des sentinelles bienveillantes de cette "école pas comme les autres", elle en était si fière... ce fut un vrai privilège et un grand honneur de vivre cet engagement à vos côtés, de recevoir mon diplôme de vos mains il y a 25 ans et de siéger à vos côtés au Conseil d'Administration ces deux dernières années. Puisse Bioforce suivre le chemin que vous avez tracé avec Charles Mérieux voilà 35 ans, dans la bienveillance et l'intégrité.

Stéphane Joli, diplômé, représentant des diplômés au Conseil d’Administration, et formateur à Bioforce


Une grande dame s’en est allée... Elle était notre muse à tous ! Nous apprécions son ouverture sur le monde, sa jeunesse d’esprit, sa passion pour la Vie, ses idées (et ses actions) résolument tournées vers l’avenir et construites à partir de son passé riche d’expériences et de rencontres. Et avec ça, quelle humilité ! Elle se nourrissait des autres... Aujourd’hui, à nous de se nourrir de sa mémoire et de ses belles valeurs. Et continuons à les vivre au quotidien aux 4 coins du monde, c’est sans doute le plus bel honneur que nous puissions lui faire.

Isabelle Vuaille, ancienne membre de l’équipe Bioforce


Madame Lardy, c’est avec une immense tristesse que j’ai appris que vous nous aviez quittés il y a quelques jours. Depuis, les souvenirs se bousculent dans ma tête… des souvenirs de mes 8 ans passés à l’Institut Bioforce où vous m’avez soutenu à chaque étape. Du développement local aux opérations, vous avez été un pilier pour moi, un repère dans la construction de ce qu’est devenu Bioforce au fil du temps. Je suis loin aujourd’hui, engagée sur un terrain humanitaire complexe mais passionnant, et porte en moi chacun de ces souvenirs. Merci pour votre confiance et la force que vous avez su me donner. Depuis le soleil du Myanmar, je vous embrasse tendrement.

Julie Thurière, membre de l’équipe Bioforce de 2008 à 2016


Mme Lardy m’a accompagnée avec bienveillance durant tout mon parcours à Bioforce, elle incarnait avec beaucoup de conviction les valeurs et l’esprit de l’Institut, elle avait à cœur de les transmettre à tous et y compris à la toute jeune salariée que j’étais à l’époque. Elle a beaucoup contribué à l’engagement et à l’attachement que j’ai toujours pour Bioforce et son action. L’esprit toujours en alerte, son volontarisme forçait l’admiration. Elle allait toujours de l’avant, et à toute allure, avec plusieurs projets sur le feu ; je la rencontrais souvent dans le tram qui me menait à Bioforce, et vous me croirez ou pas mais j’avais parfois du mal à suivre son allure quand elle marchait vers le bâtiment, quelle énergie, quelle « Force de Vie » ! La famille Bioforce est aujourd’hui orpheline, […]. Mme Lardy restera un guide et une référence pour le futur, et vous saurez rester fidèle à sa vision et à celle du Docteur, qu’elle rejoint à présent.

Alice Daulny, ancienne membre de l’équipe Bioforce

Les anciens élèves.

Elle m’a toujours surpris par son engagement mais surtout sur le fait qu’il ne fallait pas se fier à un CV mais vraiment sur ce temps d’échange avec le candidat. Elle croyait fortement au savoir-être comme le moteur de l’engagement (le savoir-faire viendra). Un phare pour beaucoup d’entre nous vient de s’éteindre. 
Norredine Zenati


En 2015, vers la fin de mon stage à Bioforce, et peu avant, j'avais entendu parler de la hardiesse de cette femme. Je pense qu'elle est parmi celles et ceux qui ont fait grande cette machine humanitaire. Depuis Freetown, en Sierra Leone, un des élèves de Bioforce.
Djomba Mara


Comme pour beaucoup d’entre nous, anciens élèves elle était celle qui m’a mis le pied à l’étrier pour suivre la formation. Elle reste dans ma mémoire comme une grande dame.
Christophe Petit, diplômé Logisticien de la Solidarité Internationale 2002, diplômé Humanitarian Programme Manager 2007 


Je ne sais par quels mots commencer. Je me rappelle d’elle le premier jour de l’application terrain dans les montagnes après trois jours de marche avec sa canne. Engagée jusqu’à la dernière minute.Tes souvenirs je ne l’oublierai jamais dans ma vie. Que ton âme repose en paix. Ainsi est faite la vie. 
Nous attendons aussi notre tout et j’espère qu’on sera toujours au service de l’humanité. Aider les vulnérables à préserver leur dignité. 
Issaka Nouhou


Hier soir, nous étions une tablée de cinq dans un restaurant de Ndjamena. Trois d’entre nous avaient « fait Bioforce ». […] Outre une référence professionnelle reconnue, c’est aussi cela Bioforce, un réseau. Et également une façon de regarder le monde qui ne se mesure pas seulement à l’aune financière. Mon profond respect à l’engagement de Claude Lardy pour l’amélioration du bien-vivre des vulnérables à travers des acteurs engagés et compétents. 
Sophie Demay


Je me rappelle encore d’un de ses précieux conseils lors du lancement de la promo parcours court, qu’il ne fallait pas mettre en péril nos vies, et de ne pas nous exposer aux dangers pendant que venons en aide aux personnes vulnérables... Claude Lardy était le modèle vivant d’un engagement aux services des autres, et a accompli sa mission. 
Tai M. Dieudonné, diplômé Responsable RH et Finances 2014


J'ai eu l'occasion de rencontrer Mme Lardy, de pouvoir échanger avec elle, et j'ai été très touchée par sa simplicité, son humilité et sa bienveillance. 
Marie Langlet


Je me souviendrai toujours de Mme Claude Lardy, qui était encore présidente de l'Institut Bioforce au moment où j'ai intégré l'école en 2006. Son action humanitaire au travers de Bioforce, a donné l'opportunité a des personnes comme moi de servir et venir en aide aux désavantagés. Je me rappellerais toujours de cette femme d'honneur. 
Clémentine Kla


C’était une Grande Dame ... ce sera une belle étoile et restera très lumineuse !
Franck Doens


Quelle tristesse. Je l'ai souvent rencontrée. C'est même elle qui m'a poussée dans cette voie. Quelle femme merveilleuse, engagée, joyeuse et voyageuse !
Elodie Finel


Comme le dit Amadou Hampaté Bâ, "quand une personne âgée s’éteint c’est comme une bibliothèque qui brule" Nous avons tout à apprendre de ceux qui nous ont précédé, car ils ont vécu, souffert, assimilé des connaissances, survécu à des épreuves, à la bêtise humaine... que d'expériences ! Que de leçons d'humanité, de solidarité et d`humilité ! 
Claude Lardy s’en est allée, mais reste parmi nous, elle est dans ce bâtiment rond de Bioforce, elle est dans ces voitures qui se garent dans a l`entrée et dans cet institut, elle est en nous.
Qu’elle repose en paix.
De là où elle est, qu’elle veille sur ces étudiants et guide les pas de ces multitudes d`humanitaires qu`elle a bien voulu accompagner et assister, au soir de sa vie. 
Claude Lardy a veillé sur toutes les promotions. Elle nous est appris à être plus que des humanitaires. En un mot elle nous a appris à être des HUMAINS.
Soangui Pali Martin Onadja, Logisticien de la Solidarité Internationale (2017)



Légende des photos : 

- Claude Lardy, présidente d'honneur de Bioforce (ici en 2014)

- A l'inauguration de notre centre de formation à Dakar en 2017

- A l'occasion de son 90e anniversaire lors de l'Assemblée Générale de Bioforce en 2017

- Dans le Vercors lors de la semaine d'intégration de la promo 2007

- A l'inauguration de la Salle de Conférence Claude Lardy dans nos locaux en 2007.