Le stand de la société civile lors des JPO de l'UE à Bangui
La première édition des Journées Portes Ouvertes de l'Union européenne en Centrafrique s’est déroulée la semaine dernière dans une ambiance festive. 12 000 personnes se sont pressées dans les jardins de l’Alliance française à Bangui.

I LA ! ("On est ensemble !") est le titre de la toute première édition des Journées Portes Ouvertes de l'Union européenne en Centrafrique, organisées par la Délégation de l'UE en collaboration avec ses 53 partenaires (institutions et agences UE, ONG internationales, agences des Nations Unies) et l'Alliance française de Bangui, lancées officiellement mercredi 28 novembre par le Président centrafricain Faustin-Archange Touadéra.

Les bénéficiaires des actions menées par l'Union européenne en faveur de la paix, de la reconstruction et du développement de la RCA ont été les grands acteurs de cet événement populaire au programme varié : ateliers, rencontres, débats mais aussi des jeux et de nombreuses animations.

Cet événement a permis de valoriser les initiatives soutenues par la Délégation de l’Union européenne, à travers 7 thématiques (Santé et éducation, Environnement, Economie, Culture et libertés, Vivre ensemble, Etat, Paix durable), mais également de créer des espaces de débat pour discuter des défis liées à ces thématiques, comme celui mené par Alice Corniou, Coordinatrice programme RCA pour Bioforce sur le « Respect de la diversité et des minorités ».

Bioforce était bien sûr présent à ces journées en tant qu’acteur du renforcement des capacités des organisations de la société civile centrafricaine : un projet mené en consortium avec Oxfam Intermón et financé par l’Union européenne via le Fonds Bêkou, pour la création d’une maison de la société civile. Un « quartier » Société Civile a été créé pour l’occasion dans les jardins de l’Alliance française, pour offrir un espace d'échanges avec le grand public et une plus grande visibilité aux actions menées par Bioforce et Oxfam. L’objectif était d’offrir un espace d’échange entre la société civile centrafricaine soutenue par la Délégation de l’Union européenne et le grand public, afin d’échanger sur les efforts, les enjeux et les perspectives de cette dernière, en rendant plus visibles leurs actions.

Interrogée au micro de Bangui 96.9 FM, Alice détaille : « La maison de la société civile est un lieu qui apporte de l’accompagnement pour l’autonomisation et la professionnalisation des organisations de la société civile centrafricaine. Ouverte depuis le mois de juillet, on a aujourd'hui 220 membres : des associations, des plateformes, des ONG. Les adhésions sont encore ouvertes et les ONG qui souhaitent prendre part à cette initiative sont les bienvenues, nous sommes là pour leur expliquer le processus d’adhésion. L’idée derrière la maison c’est de créer une dynamique entre les organisations locales et les accompagner dans le renforcement de leurs capacités par le biais de formations, de coaching, du suivi post-formatif et de l’appui conseil qui va permettre aux ONG locales de développer leurs capacités et de s’autonomiser. »

Alice Corniou au micro de la radio Bangui 96.9 FM

Notre équipe a partagé son stand avec 25 organisations de la société civile qui se sont succédé tout au long des trois jours. De nombreuses animations étaient au programme : « On propose aux visiteurs des jeux autour des valeurs des associations de la maison de la société civile, explique Eve Konan, qui travaille pour Bioforce en tant que coordinatrice de projets renforcement de capacité. Ces valeurs, elles sont au nombre de huit : engagement, développement, participation, intégrité, inclusivité, transparence, cohésion et égalité. Les jeux incluent des quiz, des jeux de cartes pour amener les visiteurs à échanger avec les associations. ... ». Cyriaque est chargé de projet de l'ONG centrafricaine "Jeunesse en mission" : "Avec le public, on fait des jeux sur la cohésion sociale : c'est un enjeu réel. Nous devons faire converger nos efforts pour permettre la résilience et sortir de la crise"

Ces journées ont permis d'engager des discussions avec un large public enthousiaste, les sensibiliser sur ce qu'est la société civile et ce que les organisations de la société civile centrafricaine réalisent au quotidien. « C’est une excellente occasion pour les membres de la maison d’échanger sur ce qu’ils font et de vulgariser ces thématiques qui peuvent être floues pour des gens qui ne sont pas dans le secteur » détaille Eve. La présentation de la maison de la société civile a suscité un fort intérêt et permis de prendre date avec plusieurs organisations centrafricaines.


EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET 
En RCA, œuvrer pour la résilience des populations et la réponse aux crises
Télécharger la plaquette au format PDF


Produit avec le soutien financier de l’Union européenne. Le contenu de la présente publication relève de la seule responsabilité de l’Institut Bioforce et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’avis de l’Union européenne.

Un projet géré par Bioforce en consortium avec Oxfam, en partenariat avec l'ACFPE et le LERSA, financé par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour la République centrafricaine « Fonds Bêkou ».

RCA-Partenaires du projet

Commentaires
Monday, December 2, 2019 By lyece