Maison de la Société Civile centrafricaine
La Maison de la société civile centrafricaine a ouvert ses portes à Bangui le 10 juillet 2019.

Cette ouverture s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement des capacités des organisations de la société civile (OSC) centrafricaine mené par Bioforce en consortium avec Oxfam Intermon et co-financé par l’Union européenne via le Fonds Bêkou.

L’objectif de la Maison est de contribuer à bâtir une société civile active qui œuvre pour la paix, le relèvement et la gouvernance participative. Un objectif qui s’aligne notamment sur celui du Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA) du gouvernement centrafricain.

« Les OSC centrafricaines ont des besoins financiers, matériels et en renforcement de compétences pour développer leurs activités. Les organisations locales souhaitent un accompagnement et un appui au long cours pour se structurer et se professionnaliser, afin de faciliter l’émergence d’une société civile active, porteuse de changements positifs, et de renforcer l’impact humanitaire de leurs actions. » explique Alice Corniou, Coordinatrice Programme RCA de Bioforce.

La Maison abritera cette dynamique en cours. Elle compte déjà 230 membres (associations et ONG locales), et malgré les problématiques actuelles de mobilité dans le pays, 41 OSC de province, issues de neuf préfectures différentes, sont déjà membres et bénéficiaires des premiers services proposés. L’accès à l’eau, la sécurité alimentaire, la promotion de l’éducation, les droits des femmes sont quelques uns des domaines couverts par les associations centrafricaines membres de la Maison. L’Association des Sourds Muets pour le Développement de la Centrafrique, par exemple, aide une centaine de bénéficiaires dans tout le pays et leur permet de sortir de la mendicité pour pratiquer des activités génératrices de revenus.

«La Maison doit devenir un lieu d'échanges et d'apprentissage partagé pour la société civile centrafricaine, où l’on peut apprendre, construire et se coordonner. C’est aussi un lieu de cohésion sociale qui permet aux OSC d’horizons différents d’échanger leurs expériences, leurs idées et leurs défis », poursuit Alice Corniou.

Aux membres, la Maison offre une large variété de services comprenant notamment des formations et un accompagnement/coaching post formatif via un « Parcours management » développé depuis décembre 2018. Animées par des experts nationaux et internationaux de Bioforce, de l’ACFPE (Agence centrafricaine pour la formation professionnelle et l’emploi) et du LERSA (Laboratoire d’économie rurale et de sécurité alimentaire), structures partenaires du projet, ces formations couvrent des thématiques utiles au quotidien pour les OSC : gestion et gouvernance associative, gestion financière et bailleurs de fonds, droit international humanitaire et redevabilité, planification stratégique ou encore plaidoyer. Les formations sont complétées par un appui-conseil ciblé en fonction des besoins de chaque OSC. La Maison proposera également des ateliers débats, des conférences et des opportunités de compagnonnage via des stages et des échanges de bonnes pratiques dans des OSC déjà opératrices de projets humanitaires plus importants ; mais aussi des formations techniques spécifiquement adaptées aux besoins des membres.

Pour Alice Corniou, le soutien au développement de la société civile passe par la formation des associations et la structuration du secteur. « Cette Maison est un espace qui permet aux associations de devenir plus solides grâce aux outils qui leurs sont proposés, grâce aux espaces d’échanges, aux formations, aux ressources partagées. Nous avons l’objectif d’accroître les capacités de la société civile pour qu’elle contribue activement à la reconstruction du pays.»

« Cette Maison vient à point nommé pour nous aider à combler nos carences, à être compétitifs et à pouvoir bien œuvrer sur le terrain, se réjouit Clément Yabada, coordonnateur du collectif Sauvons la Centrafrique au micro de RFI. Nous avons des difficultés à accéder aux financements, (...) on nous fait toujours comprendre que nous n’avons pas assez d’outils de gestion de compétences sur le terrain. Et aujourd’hui la Maison de services met à notre disposition des outils qui renforcent nos capacités dans différents domaines pour que l’on puisse être crédibles. »

La Maison est située près du centre-ville de la capitale centrafricaine, sur l’avenue Boganda, dans le 2e arrondissement de Bangui, à proximité du rond-point des Nations Unies.

A LIRE AUSSI RCA : L'ouverture de la Maison de la Société civile suscite l'intérêt de la presse


EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET 
En RCA, œuvrer pour la résilience des populations et la réponse aux crises
Télécharger la plaquette au format PDF


Produit avec le soutien financier de l’Union européenne. Le contenu de la présente publication relève de la seule responsabilité de l’Institut Bioforce et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’avis de l’Union européenne.

Un projet géré par Bioforce en consortium avec Oxfam, en partenariat avec l'ACFPE et le LERSA, financé par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour la République centrafricaine « Fonds Bêkou ».

RCA-Partenaires du projet

Photo : Oxfam Intermon

Commentaires
Thursday, August 1, 2019 By lyece