Stelle Marina et Irénée de ACANVI avec Sylvianne au centre
Stelle est formelle : elle a besoin d’apprendre, d’être soutenue. Avec l’aide de Sylviane qui l’a accompagné, elle a pu renforcer ses compétences sur les questions comptables et budgétaires. 

Grâce à l’appui de la Maison des Services de Bangui (MdS, lancée par Bioforce avec Oxfam et co-financée par l’Union européenne via le Fonds Bêkou), Stelle a ainsi participé à des formations en Management suivies de séances et de coaching et d’entretiens individuels. 

Membre de l’Association Centrafricaine Nouvelle Vision (ACANVI), qui œuvre notamment dans les domaines de la santé, du genre et de l’éducation, Stelle, coordinatrice de projet a pu bénéficier avec un de ses collègue comptable de l’expérience de Sylviane, une bénévole au sein de la Maison des Services. Forte d’une expérience de plus de 10 ans de comptabilité dans le secteur privé, Sylviane a mené, en un mois, plus de quarante entretiens auprès de 26 organisations de la société civile. “Au départ, ils ont présenté un budget dans le cadre d’un appel à projet, ‘Élévation de la conscience des populations’. Nous l’avons analysé, avant de travailler à sa mise en œuvre et à son efficience. À partir de là, nous avons construit un nouveau budget”, raconte Sylviane.

Les échanges ont porté sur l'organisation interne comptable, le rôle de chacun, la mise en place d’un budget prévisionnel et son suivi, ainsi que les outils informatiques potentiels. Jusqu’alors, Stelle et les autres membres d’ACANVI travaillaient exclusivement sur le papier. Aujourd’hui, grâce à ses échanges avec Sylviane, Stelle est à même de se familiariser avec des outils informatiques, notamment Excel, indispensable pour une meilleure gestion comptable et budgétaire des projets de l’association. “Je me sens vraiment à l’aise, exlique-t-elle. Je me suis exercée chez moi et ça a marché, parce que j’ai vraiment besoin d’Excel. Je ne veux pas travailler à la place du comptable mais je veux avoir l’œil sur ce qu’il fait”.

Sylviane est confiante : un travail d’équipe continu reste certes nécessaire, mais elle a pu voir que ces entretiens permettaient pour les membres de l’ACANVI de passer “de la théorie à la pratique” et “d'acquérir de l’assurance”. “Une chose très intéressante a découlé de nos échanges : en discutant du projet, nous avons clairement remarqué une différence entre les demandes financières initialement prévues, et le besoin réel du terrain et de la mise en œuvre. J’ai vu une réelle évolution dans la réflexion du projet”.


EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET 
En RCA, œuvrer pour la résilience des populations et la réponse aux crises
Télécharger la plaquette au format PDF


Produit avec le soutien financier de l’Union européenne. Le contenu de la présente publication relève de la seule responsabilité de l’Institut Bioforce et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’avis de l’Union européenne.

Un projet géré par Bioforce en consortium avec Oxfam, en partenariat avec l'ACFPE et le LERSA, financé par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour la République centrafricaine « Fonds Bêkou ».

RCA-Partenaires du projet

Commentaires
Sunday, March 8, 2020 By lyece