Image d'illustration. Tableau blanc contenant les mots "Nos attentes" et des posts-it
L’écosystème de l’aide évolue rapidement (technologies, nouveaux acteurs, démarches qualité...) avec des impacts majeurs sur les modes opératoires des organisations et par conséquent, sur les profils de ceux qui feront l’humanitaire de demain.

Si certaines initiatives cherchent à donner plus de visibilité aux métiers et parcours dans l’action humanitaire (HPass, CLONG-Volontariat, ELRHA), il n’existe à ce jour aucune publication holistique, exhaustive et prospective sur ce thème. Acteur de la professionnalisation du secteur humanitaire, Bioforce lance en juin une étude internationale sur les métiers de l’humanitaire (évolution, futurs métiers, pratiques et enjeux de préparation, recrutement et carrières associés) avec le soutien de la Coopération internationale de Monaco. 


Cette initiative va mobiliser l’ensemble des acteurs de l’humanitaire : ONG nationales et internationales,  agences des Nations Unies, Mouvement Croix-Rouge et Croissant-Rouge ; les autres acteurs privés et publics impliqués dans la gestion des crises humanitaires (Protection Civile …), des représentants des professionnels de l’humanitaire (PHAP, réseau diplômés Bioforce…), les réseaux/coordinations professionnels par secteur (clusters..), les acteurs clés de la professionnalisation et de l’apprentissage (HPass, Humanitarian Leadership Academy, les organisations de formation, universités …)


Un état des données et publications existantes constituera le point de départ de l’étude. Des enquêtes terrain se dérouleront ensuite entre juin et novembre dans différentes régions du monde pour en garantir la plus grande représentativité géographique.
A l’instar du « State of the Humanitarian System» d’ALNAP, cet « Etat des métiers humanitaires » permettra aux organisations de réponse aux crises d’être mieux armées pour recruter, fidéliser et développer les compétences de leurs équipes. Pour les individus, ce sera l’assurance d’avoir une vision claire des compétences recherchées et des évolutions professionnelles dans ce secteur. 


Nous aurons le plaisir de partager les résultats de cette étude en mars 2020 lors d’une conférence internationale à Monaco. Mais avant, rendez-vous dans vos messageries pour participer à l’enquête !


Miniature de couverture de la lettre d'information Bioforce n°2 Cet article a été publié dans le numéro 2 de la Lettre d'Information Bioforce


Commentaires
Tuesday, June 4, 2019 By lyece