La localisation de l'aide et l'application des principes humanitaires : défis et perspectives

Une table-ronde organisée par l'Institut Bioforce et ses étudiants le lundi 3 avril 2017 de 17h30 à 20h30.

Lors du premier Sommet humanitaire mondial (Istanbul, mai 2016), de nombreux pays ont approuvé les huit engagements de la Charte pour le Changement. Les organisations locales et les populations bénéficiaires sont ainsi placées à un rôle central et deviennent les principaux décideurs de l'aide qui leur est destinée. Si la "localisation" peut constituer un véritable gage de durabilité des actions, certains soulignent les possibles difficultés que pourraient rencontrer les acteurs locaux pour appliquer les principes humanitaires de neutralité, d'impartialité et d'indépendance, notamment lors de situation de conflit.

Quels défis et perspectives attendent la communauté humanitaire dans cet enjeu majeur ? 

Une table-ronde avec Claus Sorensen, ancien Directeur Général d'ECHOMarion Péchayre, directrice d'études du CRASH (Fondation Médecins Sans Frontières), Frédéric Joli, Porte-Parole du CICR en France et Patrick Verbruggen, Directeur délégué Opérations et Développement de Triangle Génération Humanitaire.

Rendez-vous lundi 3 avril à 17h30
à l'Institut des Droits de l'Homme de Lyon

Une table-ronde organisée par l'Institut Bioforce en partenariat avec la revue Alternatives Humanitaires et le Comité International de la Croix-Rouge, Médecins Sans Frontières et Triangle Génération Humanitaire.

Les intervenants

Claus Sørensen

Ancien conseiller spécial auprès de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, sur les questions de résilience, d’aide humanitaire et de gestion des crises. Entre 2011 et 2015, Claus Sørensen a par ailleurs été directeur général d’ECHO, le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile. L’aide de l’Union Européenne est mise en œuvre sur le terrain en partenariat avec des organisations internationales et des ONG. ECHO est un des principaux bailleurs de fonds pour l'aide humanitaire dans le monde.

Marion Péchayre

Anthropologue, Marion a une expérience de plusieurs années de terrain en charge d’opérations humanitaires. Elle a un doctorat de la School of Oriental and African Studies (Londres) et enseigne à Sciences Po (PSIA) ainsi qu’au Humanitarian and Conflict Response Institute (Université de Manchester).

Frédéric Joli

Diplômé Bioforce également, travaille pour le Comité international de la Croix-Rouge depuis la création en 2000 de la délégation du CICR en France. Il a créé un blog "L'humanitaire dans tous ses Etats", poste d’observation de l’actualité, des enjeux, des débats qui agitent le landernau de l’action et du droit international humanitaires confrontés aux conflits contemporains, de la “guerre globale contre le terrorisme” aux conflits dont on ne parle jamais...

Patrick Verbruggen

Cofondateur et codirecteur de Triangle Génération Humanitaire - Organisation de solidarité internationale qu’il fonde en 1994 avec Christian Lombard. L’association compte aujourd’hui 80 salariés et près de 500 collaborateurs recrutés dans leur pays d’origine. Elle intervient dans 10 pays d’Afrique et d’Asie, dans les domaines de l’eau et de l’assainissement, de la sécurité alimentaire et du socio-éducatif.

Se rendre à l'Institut des Droits de l'Homme - Lyon.

Photo Affiche : Gérard Bontoux / CC

Tags