Tripoli

Au Liban, pour répondre à la crise des réfugiés syriens, les municipalités sont fortement mobilisées et constituent de fait des acteurs humanitaires de premier plan au niveau local. La municipalité de Tripoli, deuxième ville du Liban, accueille plus de 200 000 réfugiés et est confrontée à deux enjeux majeurs : accueillir ces réfugiés dans de bonnes conditions tout en soutenant les Tripolitains qui font déjà face à une situation économique et sécuritaire difficile. 

L'Institut Bioforce a donc mené début 2017, avec le soutien de la Région Auvergne Rhône-Alpes, une mission exploratoire à Tripoli dont l’objectif était d’identifier les meilleures pistes d’accompagnement et de renforcement des capacités de la Municipalité pour lui permettre d’assurer une meilleure réponse humanitaire aux réfugiés syriens. 
Plusieurs acteurs ont été rencontrés sur place, des institutions publiques (Ministère des affaires sociales, Municipalité de Tripoli), aux ONG internationales et nationales, organismes de formation ou agences des Nations Unies. 

Tous ont confirmé la nécessité d’une intervention rapide auprès des institutions libanaises : différentes actions d’appui (formation, ateliers de travail) sont à l’étude et pourraient être lancées dès le 2e semestre 2017. 

0 Commentaires
mai 19, 2017 By Bioforce